Académique

Conseil

Conseil

Mécénat de compétences à impact : pourquoi et comment le mettre en place ?

C’est le thème de la toute nouvelle étude sur « L’impact social du mécénat de compétences » réalisée par l’Alliance pour le Mécénat de Compétences (AMC), Pro Bono Lab et Kimso .

Avant de vous en partager les principales conclusions, il est bon de rappeler quelques essentiels :
Le mécénat de compétences est une des composantes du mécénat d’entreprise

A côté du don financier et du don de produits, le mécénat de compétences consiste à mettre à disposition les compétences professionnelles ou humaines des collaborateurs d’une entreprise pour réaliser, sur leur temps de travail, des actions d’intérêt général au service d’une association. Même si le don financier reste le nerf de la guerre pour permettre à une association de mener à bien sa mission, l’appui sur des compétences additionnelles pertinentes est également essentiel à son bon fonctionnement.

Une démarche protéiforme et en amélioration continue

Le mécénat de compétences prend des formes multiples qui se complémentent : une mission courte (quelques jours ou semaines) ou longue (3 à 24 mois, incluant le mécénat de fin de carrière) réalisée en « solo » par un collaborateur au sein d’une association ; une action terrain menée par un ou plusieurs collaborateurs pour prêter main forte à une association (collecte, distribution alimentaire…) ; un collectif de collaborateurs qui s’engage sur ½ ou une journée sur une thématique précise (journée solidaire, hackathon) ; une prestation réalisée par un ou plusieurs collaborateurs pour une association sur une mission définie ; le mentorat à destination des bénéficiaires d’associations.

Le mécénat de compétences : un engagement qui rassemble

54% des grandes entreprises françaises mécènes pratiquent le mécénat de compétences. 22% des ETI et 18% des PME (1).

Du côté des associations, le mécénat de compétences est une pratique courante. 95% d’entre elles s’en disent satisfaites et 91% estiment que l’expérience a répondu à leurs attentes (2).

Avant de se lancer, commencer par penser sa stratégie d’engagement des collaborateurs

Par manque de temps et/ou de missions auprès d’associations qu’elles soutiennent, certaines entreprises décident de s’appuyer sur une plateforme de sourcing de missions. Même si elle peut être un outil nécessaire, la plateforme n’en reste pas moins un outil au service d’une stratégie d’engagement. Il est donc important pour une entreprise de penser avant tout la stratégie d’engagement de ses collaborateurs et sa stratégie de mécénat de compétences, en lien avec sa politique RSE. Quitte à emprunter la voie des petits pas en mobilisant en premier les collaborateurs sensibles aux enjeux sociétaux et environnementaux, et qui ont envie de s’engager. Ils constitueront une communauté d’ambassadeurs qui partageront leurs expériences et les bienfaits du mécénat de compétences avec leurs collègues. Privilégier la qualité à la quantité est souvent le meilleur moyen pour installer progressivement et durablement le mécénat de compétences dans l’entreprise.

Les principaux atouts du mécénat de compétences à impact

👉Pour l’entreprise : renforcer les liens avec les acteurs du territoire, la cohésion, l’engagement et la fidélisation des collaborateurs, attirer des talents, nourrir la culture de l’innovation

👉Pour les collaborateurs : répondre à une quête de sens et à un besoin d’utilité grandissants, développer l’ouverture d’esprit et les compétences (hard et soft skills), développer la fierté d’appartenance

👉Pour les associations : accéder à des ressources additionnelles pour soutenir leur mission sociale, bénéficier d’une vision extérieure et d’un regard critique dans leur réflexion stratégique et leur structuration, gagner du temps et monter en compétences pour accélérer leur développement

Les facteurs clés de réussite d’un mécénat de compétences qui a la recherche d’impact comme boussole

Rechercher l’impact doit être et rester la boussole dans la mise en place du mécénat de compétences pour donner du sens à chacune des parties prenantes, et démocratiser toujours plus cette pratique. Pour cela, il y a quelques facteurs clés de succès à appliquer :

👉Un diagnostic préalable des attentes et besoins établi entre l’association, l’entreprise et les compétences de ses collaborateurs, pour développer un dispositif gagnant pour tous. Il est important que l’entreprise soit à l’écoute des associations, qu’elle garde à l’esprit les bénéficiaires finaux du mécénat de compétences et qu’elle le (re)centre sur l’impact. Elle a ainsi tout intérêt à mesurer l’impact de l’engagement de ses collaborateurs auprès d’associations, à côté du suivi du nombre de collaborateurs impliqués, du temps passé, etc.

👉Un certain niveau de maturité de l’association et de l’entreprise. Le cadrage des attentes, besoins et missions en découlent, ainsi que la bonne intégration du collaborateur qui se mobilise aux côtés d’une association.

👉La qualité d’engagement et d’implication du collaborateur qui doit s’assurer de sa disponibilité, de l’adéquation entre ses compétences et une mission, et veiller à s’adapter à l’association en la considérant d’égal à égal, comme un client. Le rôle de l’entreprise est également clé pour informer et mobiliser les collaborateurs, assurer l’exemplarité de la direction générale et du management afin de faciliter et de développer l’engagement des collaborateurs sur le long terme.

« L’effet banane » du collaborateur qui revient au sein de son équipe après avoir vécu une belle expérience de mécénat de compétences, dont il deviendra un ambassadeur auprès de ses collègues, est inestimable pour assurer la montée en puissance et la pérennisation d’une telle démarche. Ses atouts sont nombreux, ainsi que les pièges à éviter. Bien penser et déployer, avec ambition et persévérance, le mécénat de compétences à impact permet à chacun d’en ressortir avec plus d’humanité, de résilience et d’humilité (merci Corinne Massin pour la formule).

Camille Bachelard Samia Cordelle Isabelle Million Frédéric Vuillod Le Philanthro-Lab Mediatico #mécénatdecompétences #mécénat #engagement #RSE #RH

(1) 2ème Baromètre du mécénat de compétences réalisé par l’IFOP pour l’Alliance pour le Mécénat de compétences

(2) « L’impact social du mécénat de compétences » réalisée par l’Alliance pour le Mécénat de compétences, Pro Bono Lab et Kimso

Site Web | Plus de publications

Fondatrice de Simply for Good qui accompagne les entreprises vers un mécénat qui leur ressemble, au service de leurs performance et pérennité, et d’un partenariat toujours plus utile et impactant avec les acteurs de l’intérêt général.

Conseil et accompagnement opérationnel : Stratégie mécénat I Engagement solidaire des collaborateurs I Communication mécénat responsable

A lire aussi sur le sujet

Comment accompagner les dirigeants à ajuster leurs entreprises au monde nouveau ?

Aujourd’hui, pour piloter face à la complexité et l’incertitude, le FAIRE AUTREMENT ET REUSSIR ENSEMBLE devraient être les deux principes majeurs pour tout dirigeant et manager.

Quelles sont les 7 grandes difficultés rencontrées par les dirigeants d’aujourd’hui

c’est la qualité relationnelle entre top managers et entre les managers intermédiaires qui va permettre de régler ces dysfonctionnements d’autant plus insupportables pour les salariés qu’ils sont récurrents.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Translate »