Académique

Conseil

Conseil

Comment les entreprises peuvent utiliser le processus de la fixation des objectifs individuels pour améliorer leur impact environnemental et sociétal et éviter les procès en green et rainbow washing

La fixation d’objectifs est une pratique essentielle pour les entreprises, cela leur permet de tendre, au-delà de leurs objectifs financiers, vers la réalisation de leur vision. Les objectifs apportent une direction claire et définissent les attentes vis-à-vis des salariés.

En établissant des cibles spécifiques et mesurables, une entreprise mobilisera ses ressources et orientera ses efforts vers l’accomplissement de résultats tangibles.

Les salariés de leur côté focaliseront leurs efforts vers ce qui est mesuré et reconnu, laissant de côté ce qui fait peut-être partie de la vision de l’entreprise, mais qui n’est pas inclus dans les objectifs. La fixation des objectifs doit donc être réalisée avec soin et précision pour éviter tout effet négatif sur les performances de l’entreprise et la motivation des employés.

Ainsi, une entreprise qui a pour cible un impact positif de son activité sur l’environnement et le sociétal devra s’assurer de clarifier précisément ses attentes lors de la formulation des objectifs. Il sera important d’aligner les objectifs avec la vision et la mission de l’entreprise. Les objectifs doivent être cohérents avec la direction générale de l’organisation. De plus, ils doivent être spécifiques et mesurables afin de permettre une évaluation objective des résultats. Nous l’avons tous expérimenté, des objectifs flous ou trop généraux peuvent conduire à une confusion et à un manque de clarté quant aux attentes.

Dans la grande majorité des entreprises, les objectifs principaux sont calculés par les directions financières et sont liés à la croissance et aux résultats financiers. Les objectifs RSE, si il y en a, sont souvent relégués en fin de formulaire, et ne représentent qu’une petite partie du calcul des bonus, quand il y en a.

Une entreprise qui souhaite sincèrement impacter son environnement demandera à sa direction RSE d’établir les objectifs individuels en collaboration égalitaire avec sa direction financière. Les objectifs devront être réalistes et réalisables. Fixer des objectifs irréalistes peut entraîner une pression excessive sur les employés, les poussant à adopter des comportements risqués ou à sacrifier l’essentiel pour atteindre les résultats souhaités. Il est donc crucial de tenir compte des ressources disponibles, des contraintes du marché et des compétences des employés lors de la définition des objectifs.

Une fixation responsable des objectifs, en ligne avec la vision que l’entreprise communique publiquement, permettra d’éviter les pratiques néfastes du green et du rainbow-washing (blanchiment des pratiques liées à la diversité).

Les managers devront être en mesure de communiquer efficacement les attentes, d’apporter un soutien aux employés et de les guider dans l’accomplissement de leurs objectifs. Le feedback permet d’ajuster les objectifs si nécessaire, de reconnaître les progrès réalisés et de motiver les employés à maintenir leur engagement.

En adoptant une approche équilibrée, réfléchie et stratégique dans la fixation des objectifs, les entreprises peuvent stimuler la motivation, favoriser la croissance et contribuer à impacter positivement leur environnement, en cohérence totale avec leurs discours.

Plus de publications

Elvire Régnier-Lussier occupe depuis 30 ans des postes de direction achat en France, en Suisse et à New York. Elle promeut une approche régénérative des achats consistant à intégrer à l’operating model Achat la création de valeur et la RSE (site Regenerative-Advisory  https://rgn-advisory.com/). Elle collabore également comme Senior Advisor pour des cabinets de conseil en stratégie et enseigne les Achats Régénératifs au sein du Master Achat Supply Chain, ainsi qu’à la Grande École de l’Essec.

A lire aussi sur le sujet

Comment accompagner les dirigeants à ajuster leurs entreprises au monde nouveau ?

Aujourd’hui, pour piloter face à la complexité et l’incertitude, le FAIRE AUTREMENT ET REUSSIR ENSEMBLE devraient être les deux principes majeurs pour tout dirigeant et manager.

Quelles sont les 7 grandes difficultés rencontrées par les dirigeants d’aujourd’hui

c’est la qualité relationnelle entre top managers et entre les managers intermédiaires qui va permettre de régler ces dysfonctionnements d’autant plus insupportables pour les salariés qu’ils sont récurrents.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Translate »