Académique

Conseil

Conseil

Villes et Territoires, les clés de la résilience : une perspective de la RSE

Selon la définition de la Commission européenne, la Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE) est la responsabilité des entreprises vis-à-vis des impacts de leurs décisions et activités sur la société et l’environnement. Elle dépasse la simple conformité légale pour englober le volontariat des entreprises à contribuer au bien-être de la société.

L’aménagement urbain et territorial revêt une importance particulière dans le contexte de la RSE. Avec plus de la moitié de la population mondiale vivant dans des zones urbaines (Nations Unies, 2018), les villes ont un impact environnemental et social majeur. En conséquence, les entreprises ont un rôle crucial à jouer dans la transformation de ces espaces en lieux de vie plus durables et résilients.

La résilience urbaine se réfère à la capacité des villes à résister, à s’adapter et à se rétablir rapidement des chocs et des stress (Meerow, Newell & Stults, 2016). En adoptant une perspective de RSE, les entreprises peuvent contribuer à cette résilience en initiant des mesures pour réduire les émissions de carbone, promouvoir l’économie circulaire, favoriser l’inclusion sociale et soutenir l’économie locale.

Les territoires, y compris les zones rurales, sont également essentiels à la résilience globale. La résilience territoriale se rapporte à la possibilité qu’une région se remette des perturbations et des chocs, et à continuer à se développer (Bristow & Healy, 2014).

Pour améliorer cette résilience, les entreprises peuvent collaborer avec les autorités régionales, soutenir les initiatives locales, promouvoir l’agriculture durable et protéger la biodiversité.

Cependant, la mise en œuvre de la RSE présente des défis. Entre la gestion de priorités multiples, la satisfaction des attentes élevées des parties prenantes et l’adaptation à un environnement réglementaire changeant, les entreprises font face à des obstacles importants (Jamali, Lund-Thomsen & Jeppesen, 2017). De plus, il peut être difficile de mesurer l’impact de ces initiatives et de démontrer leur valeur.

Malgré ces défis, l’importance de la RSE dans la construction de la résilience des villes et des territoires ne peut être sous-estimée. La valeur de ces actions est immense, tant en termes de durabilité environnementale que de cohésion sociale et de vitalité économique (Zink, Steimle & Fischer, 2008).

En prenant en compte la RSE dans l’aménagement des villes et des territoires, les entreprises peuvent contribuer de manière significative à un avenir durable et équitable.

Ainsi, la RSE n’est pas simplement une contrainte, mais une opportunité. Une opportunité pour les entreprises de contribuer à la construction d’une société plus durable, résiliente et inclusive (Carroll & Shabana, 2010). Par leurs actions, elles peuvent transformer nos villes et nos territoires, pour le bien de tous.

Références :

• Bristow, G., & Healy, A. (2014). Regional resilience: an agency perspective. Regional Studies, 48(5), 923-935.

• Carroll, A. B., & Shabana, K. M. (2010). The business case for corporate social responsibility: A review of concepts, research and practice. International journal of management reviews, 12(1), 85-105.

• Jamali, D., Lund-Thomsen, P., & Jeppesen, S. (2017). SMEs and CSR in developing countries. Business & Society, 56(1), 11-22.

• Meerow, S., Newell, J. P., & Stults, M. (2016). Defining urban resilience: A review. Landscape and Urban Planning, 147, 38-49.

• Zink, K. J., Steimle, U., & Fischer, K. (2008). Corporate social responsibility: A strategic instrument for sustainable development. Corporate Social Responsibility and Environmental Management, 15(4), 184-196

Plus de publications

Expert-comptable et commissaire aux comptes, Insead, IMD Lausanne, analyste financier diplômé de la SFAF, Stéphane BELLANGER enseigne régulièrement depuis 2014 l’audit, les normes internationales de comptabilité, la comptabilité de gestion ou l’évaluation et la finance d’entreprise. Il est également auteur d’ouvrages, expert et partenaire d’incubateurs d’écoles de commerce et de management. Sa marotte est la déontologie et l’éthique

A lire aussi sur le sujet

Le droit robotique sera-t-il théosophique ou les androïdes rêveront-ils de moutons électriques ?

Il y a près de 500 ans François Rabelais écrivait « science sans conscience n’est que ruine de l’âme »… on peut toujours méditer cette citation aujourd’hui.

Le Rôle de la RSE dans les Opérations de Fusions-Acquisitions (M&A)

En intégrant efficacement les considérations ESG dans les processus transactionnels, les entreprises peuvent non seulement atténuer les risques et protéger les intérêts des parties prenantes, mais aussi saisir des opportunités de création de valeur durable

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Translate »