Académique

Conseil

Conseil

Protéger la biodiversité : un engagement essentiel pour un avenir durable

À l’occasion de la Journée internationale de la biodiversité, il est crucial de rappeler l’urgence de préserver la diversité de notre milieu de vie. Alors que l’on assiste à des extinctions de masse dans les domaines de la faune, des insectes, des oiseaux… Nous ne pouvons que nous inquiéter de la catastrophe pour notre planète et donc pour nous, Hommes et Femmes, qu’un tel phénomène représente. Il est encore temps d’agir, mais le temps presse.

Le déclin de la biodiversité : un cri d’alarme

Au cours des dernières décennies, nous avons été témoins d’une réduction alarmante de la biodiversité, qui est souvent reléguée au second plan par rapport à l’urgence climatique. Une récente étude du CNRS a confirmé le rôle prépondérant de l’agriculture intensive et des pesticides dans la diminution du nombre d’oiseaux en Europe, et de nombreuses autres espèces animales sont également menacées d’extinction. Nous nous en faisons régulièrement l’écho.

Des initiatives parfois insolites, mais toujours bienvenues pour tenter d’inverser la tendance

Face à cette situation inquiétante, des initiatives voient le jour pour protéger la biodiversité. Par exemple, des routes dédiées aux crapauds et des « crapauducs » ont été par endroit mis en place pour sécuriser la migration nuptiale des amphibiens. En effet ce sont par millier que chaque année, les crapauds se font écraser en traversant les routes pour rejoindre les mares où ils se reproduisent. Les routes à crapauds, les interdictions de circuler, peuvent sauver par endroit jusqu’à 4 000 individus par nuit.

Des jardins connectés ont également été créés pour sauver les hérissons. Le Groupe Mammalogique Normand a lancé une initiative permettant de créer des passages entre les jardins afin de faciliter les déplacements de ces petits mammifères, très utiles, à la recherche de nourriture.

Enfin, l’installation d’écoponts se développe au-dessus des autoroutes pour faciliter le passage des animaux. Ces ponts recouverts d’herbe et de végétation offrent une alternative sécurisée, naturelle et instinctive aux animaux. Ils favorisent leur déplacement et donc la diversité biologique en évitant les dangers de la circulation.

Ce sont des gouttes d’eau dans l’océan de la raréfaction des espèces, mais comme le disait Confucius, pour déplacer les montagnes, il faut commencer par bouger de petits cailloux.

Le rôle crucial des entreprises dans la préservation de la biodiversité

Il est essentiel que les entreprises prennent part à la régénération de la biodiversité. Elles peuvent concrètement aménager leurs implantations pour accueillir la biodiversité dans leurs abords, devenant ainsi des acteurs de la préservation de la biodiversité. Des exemples concrets peuvent-être cités comme l’installation de lierre sur les murs, la végétalisation des toits, la pose de nichoirs, l’arrêt de la tonte et le dialogue avec les municipalités pour revoir l’aménagement urbain et les accès à l’entreprise. Des actions permettant de réduire l’impact de notre activité, mais qui ne sont toujours pas à la hauteur de l’enjeu.

C’est pourquoi certaines entreprises commencent à financer des programmes de revégétalisation des espaces naturels détruits. Il ne s’agit pas de planter des rangées d’arbres identiques destinés à finir en planches de bois, mais de permettre le retour de forêts « primaires » là où l’agriculture, la consommation des ressources et l’urbanisme ont massivement détruit la richesse biologique. Ces programmes existent, il est maintenant indispensable de les multiplier.

La transition écologique : une responsabilité partagée

Les entreprises ont un rôle crucial à jouer dans la préservation de la biodiversité, mais la transition écologique est avant tout une responsabilité partagée. En soutenant ces initiatives et en encourageant les entreprises à agir de manière responsable, nous pouvons tous contribuer à protéger la biodiversité. Chaque geste compte, aussi petit soit-il. En plantant des arbres, en soutenant des projets de conservation, en réduisant notre empreinte écologique et en encourageant les décisions politiques favorables à la biodiversité, nous pouvons tous contribuer à un avenir durable.

À l’occasion de la Journée internationale de la biodiversité, il est essentiel de réfléchir à notre relation avec le monde naturel, de participer à un changement urgent et de prendre des mesures concrètes. Ensemble, en devenant les gardiens de la biodiversité, nous pouvons faire une réelle différence et préserver notre vie sur la Terre pour les générations à venir.

N’hésitez pas à partager et à soutenir ces initiatives !

Plus de publications

Après un parcours industriel, Rémi Demersseman est devenu un entrepreneur à impact. De 2005 à 2015 il expérimente la RSE lors du développement d'une entreprise qui deviendra le 5ème acteur français du secteur des crèches. En 2015, il crée la fondation Oïkos pour la RSE qui déploie de multiples outils à destination des organisations en transition. Il est ainsi le concepteur de la fresque de la RSE, l'un des coordinateurs du Grand Livre de la RSE et le président du congrès international de la RSE.

A lire aussi sur le sujet

Les leviers pour renforcer la gouvernance et l’éthique dans le Sport

La démarche initiée par le Comité national pour le renforcement de l’éthique et de la vie démocratique est un grand pas vers les standards de gouvernance.

Réveillons les forces de l’imagination dans l’entreprise !

Les Capsules d’Anticipation que nous proposons devraient devenir incontournables dans les entreprises. Les managers et collaborateurs « scénaristes » se serviront de récits de SF transposés dans des avenirs imaginaires pour, en définitive, régénérer leur présent.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Translate »